Le cas de l’« Horologium Augusti »

Lorsque nous visitons Rome, nous pouvons être frappés par le nombre d’obélisques qui sont venus décorer la ville depuis l’Antiquité. Auguste a été le premier empereur à avoir réussi l’exploit de faire transporter et aménager deux obélisques provenant d’Héliopolis en l’an 10 av. J.-C. Mais l’un des deux retiendra particulièrement notre attention : il s’agit de l’obélisque aujourd’hui situé à la Piazza di Montecitorio, plus connu sous le nom d’« Horologium » ou « Solarium Augusti ». 

Il a été supposé, en effet, depuis le 17ème siècle, que cet obélisque aurait servi de gnomon d’un immense cadran solaire. Cette théorie a été davantage renforcée au cours des années 70, où il a été suggéré que durant l’anniversaire d’Auguste, l’ombre du monolithe se dirigerait vers l’Autel de la Paix (Ara Pacis). Mais cette hypothèse d’un cadran solaire continue encore aujourd’hui à faire couler beaucoup d’encre.

Cette conférence proposera d’examiner et de remettre en question cette problématique qui se révèle assez complexe.

Dalénia Lenaers

Historienne de l'art et archéologue - Égyptologue

Date

Le dimanche 10 mai 2020 à 15h

Lieu

La conférence sera donnée à la Bibliothèque publique locale de Nivelles
(Place Albert Ier 1 - 1400 Nivelles | entrée par la rue Bléval)

Prix non-membres

8,00€

Prix membres

6,00€

S'inscrire