Qui est Ptah-Hotep ?

Ptah-hotep est un anthroponyme fréquent durant l’Ancien Empire égyptien et fut porté par plusieurs hauts fonctionnaires célèbres de la Ve dynastie (entre 2450 et 2350 avant J.-C.)

Ptah-hotep signifie littéralement « Ptah est satisfait ». Le dieu Ptah, dont le lieu de culte principal se situait dans la ville de Memphis, fut l’un des plus importants de toute l’histoire égyptienne. Il est représenté sous les traits d'un homme enserré dans une gaine, dont seuls dépassent les avant-bras. Ptah porte généralement une calotte, la barbe divine et un sceptre représentant la vie, la puissance et la stabilité (Ankh, Ouas, Djed). Ptah est présenté dans certaines versions cosmogoniques comme le démiurge à la parole créatrice.

Plusieurs mastabas (tombes) de Saqqara datant de l'Ancien Empire appartiennent à des Égyptiens portant le nom de Ptah-hotep. Les plus célèbres sont les mastabas D62 (Ptah-hotep 1er) et D64 (Ptah-hotep II - ouvert au public) qui furent tous deux vizirs sous la Ve dynastie (respectivement sous le pharaon Djedkaré Isési et Ounas).

Les enseignements de Ptah-hotep, premier livre de sagesse…
Un papyrus conservé à la Bibliothèque nationale de France (Papyrus Prisse) et découvert dans la région de Louqsor renferme un texte attribué à un certain vizir portant le nom de Ptah-hotep sous le règne de Djedkaré Isesi. Bien que le texte soit une copie datée du début du Moyen Empire, il pourrait s’agir, sans certitude, du même Ptah-hotep que le propriétaire de la tombe D62 de Saqqara.  Le texte du Papyrus Prisse est l’un des plus célèbres de la littérature égyptienne puisqu’il s’agit du plus ancien livre de sagesse connu.

Ce texte se nomme  l’Enseignement de Ptah-hotep  et se compose de 37 maximes (avec prologue et épilogue) : l’histoire raconte que Ptah-hotep arrivant à un âge honorable, demande au pharaon l'autorisation de transmettre la tradition à son fils : « les paroles de ceux qui jadis ont écouté les conseils des ancêtres qui obéirent aux dieux… ».

Ce texte en traitant de l'humilité, de l'art du débat, de la vanité, de la justice, de l'avidité, du refus de la rumeur, du bon usage de la parole, de l'indulgence, de la nécessité de la bienveillance, de l'écoute, de l'entendement... vise à former les futurs dignitaires égyptiens.  

C’est donc le nom de ce célèbre sage égyptien, Ptah-hotep, connu pour ses enseignements, que nous avons choisi pour notre association.  

- L'équipe de Ptah-Hotep